slovensky english

Martin Solotruk, fer de lance de la nouvelle poèsie slovaque

La délégation permanente de la Slovaquie à l’UNESCO organisait le jeudi 17 mars, à l’occasion de la journée de la Francophonie, une rencontre avec Martin Solotruk, poète slovaque d’une quarantaine d’années, information que relayait le blog de l’association Dialogues France-Europe Centrale.

le poète Martin Solotruk entouré de Guy Goffette et des autres intervenants dans le salon des délégués de l’UNESCO (source : Cyrille Clément)
le poète Martin Solotruk entouré de Guy Goffette et des autres intervenants dans
le salon des délégués de l’UNESCO (source : Cyrille Clément)

Ce grand jeune homme élégant et racé, déjà coutumier des performances publiques pour sa poésie mais plus habitué à manier l’Anglais pour ses interventions devant un auditoire, a dû laisser aux francophones le soin de présenter son œuvre au sein de la poésie slovaque, encore mal connue et non publiée en France, et de lire quelques poèmes pour nous donner un aperçu de son style poétique. C’est une tâche que le charismatique et très européen poète belge Guy Goffette a relevé avec plaisir, éclat, verve et humour, nous décrivant, par contraste, la poésie slovaque comme plus métaphysique et existentielle que la poésie tchèque, plus expérimentale et formelle, cherchant à bien démarquer les cultures des deux pays qui n’en furent pendant soixante-dix ans qu’un seul.

Guy Goffette (source : Cyrille Clément)
Guy Goffette (source : Cyrille Clément)

La sélection de poèmes lus a révélé une sensualité toute tamisée par l’intellectualisation accomplie au travers du language de la science — physique, atomique — que le poète fait sien comme instrument de description approfondie du ressenti, ce qui suggère un jeu de recul, de distanciation et d’humour par rapport à la sensation pure et à l’émotion déferlante. Ce sont ces éléments qui ont faire dire du style de Martin Solotruk qu’il a apporté un grand bol d’air à la poésie slovaque.

Andréa Bučko (source : Cyrille Clément)
Andréa Bučko (source : Cyrille Clément)

Pour rythmer les lectures de poèmes, la jeune chanteuse slovaque Andréa Bučko a ajouté plus de charme encore à ce joli programme avec quelques chansons de sa composition en Slovaque et Anglais et une en Français pour mieux conquérir le public parisien.

Martin Solotruk en compagnie de M. Daniel Jurkovič Directeur de l’Institut Slovaque de Paris (source : Cyrille Clément)
Martin Solotruk en compagnie de M. Daniel Jurkovič Directeur de l’Institut Slovaque de Paris
(source : Cyrille Clément)

Source: Rencontre avec Martin Solotruk, poète slovaque

pour découvrir Martin Solotruk, une de ces lectures de poèmes (en Anglais):

pour découvrir la chanteuse Andréa Bučko, sa chanson Púpava (en Slovaque)
Source: themultilayeredeuropean.com
March 15, 2016
Vytlačiť stránku Vytlačiť stránkupublikované 20. 03. 2016
CalmCube2 CMS
RSSVytlačiť stránkuKonverzný kurz 1 € = 30,1260 Sk · Mapa stránok · © 2014 - 2019 ArsPoetica